المحمـــــدية مـــدينة الـــبـرتقــــال تـــــرحــــب بضيوفيها الكرام

Oued Tlélat ex.VALMY

 

C'est une ambiance de révolution qui prélude à la naissance de Valmy. Ce fut l'un des derniers actes de Louis Philippe, Roi de France. Sans doute est-ce en souvenir de la glorieuse épopée de l'Armée Française sur les hauteurs de Valmy en 1792, face aux Prussiens, que le roi présent comme aide de camp de Kellerman, put donner à cette nouvelle localité d'Algérie le nom prestigieux de la victoire républicaine.

Le village de Valmy a toujours été nommé <<Le Figuier>> (El-Kerma) appellation conservée de nos jours par la plupart des Musulmans.

En 1810, les environs d' Oran étaient en effet dépouillés d'arbres, le voyageur était frappé par l'immense étendue monotone et déserte qui s'allongeait immédiatement au sud du plateau d'Oran. Cette vaste plaine était seulement parsemée de quelques palmiers nains et de brousailles, cependant à l'horizon on apercevait un bouquet de figuiers parmi lequel,l'un immense, presque centenaire en 1830 aux affirmations des paysans.

Situé à deux lieues d'Oran, sur la route de PERREGAUX, la RN4 c'était au départ une étape directe vers l'intérieur, un petit poste d'infanterie légère était chargé de sa sécurité.

Depuis des années deux tribus, les Douairs et les Zmélas gouvernaient sans être contestée le territoire du <<Figuier>>, sur les pentes voisines parmi elles les Ouled Khalfa (région d'Aïn Témouchent), les Ouled Zair (région de Malherbe), les Ouled Ali (l'Est du Tessala).

  • Source Extrait partiel P.N.H.A n°122

eglise-valmy.jpgcarte-valmy.jpgوادي تليلات

ImageChef.com - Custom comment codes for MySpace, Hi5, Friendster and more le Perregaulois KRIM ARBI Ahmed vous remercie pour votre visite .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site