المحمـــــدية مـــدينة الـــبـرتقــــال تـــــرحــــب بضيوفيها الكرام

Oued HABRA

L'Habra est une rivière importante le Sarda- bale fluuius nom romain de   l'oued Habra
 qui, formée de l'Oued Tamira, de l'Oued Houmet, de l'Oued Taria et de l'Oued Fekkân, porte d'abord le nom de l' Oued El-Hammam, qu'elle quitte après Perrégaux pour celui d'Oued Habra,Oued-Sig .ayant eu son confluent avec l'Oued-Habra , elle prend le nom de Macta, qui a son embouchure enfin vers le milieu de la courbe décrite par le golfe d'Arzeu; l'Oued-el-Habra, rivière forte et impétueuse .Il arrête à la fois les eaux de l'Oued-Fergoug, celles de l'Oued-el-Hammam et celles de l'Oued-Tezou.A la limite des hauts plateaux, les monts de Saïda et de Daya, d'où descendent le Sig et l'Habra, leurs sommets atteignent 1204 mètres au djebel Nesmote, au sud de la plaine d'Égris, et 1392 mètres à la Vigie de Daya. la plaine de l'Habra , traversée par plusieurs routes, qui toutes se dirigent vers les Medjeher.Au débouché de la route de Mascara sur la plaine de l'Habra, en face de la tribu des Borna, au revers de collines couvertes de broussailles qui l'abritent des vents du nord. — Au 31 déc. 1832, popul. de 306 hab., répartis en 23 ménages. l'Habrah elle coule entre deux collines fermées, à 12 kilomètres au sud du village de Perregaux,Le débit total de l'Habra , à son débouché dans la plaine de Ceirat , n'est que de 3 mètres cubes environ par seconde, pendant cinq mois de l'année.En 1865 fut fondée la Société de l'Habra et 4e la Macta pour l'assainissement et la mise en valeur de la plaine de l'Habra (province d'Oran). Elle recevait 24.000 hectares à la charge de faire des travaux de dessèchement dans la plaine . Le 15 avril l'armée sera à l'œuvre de la fortification le long de l'Habra, entre les ruines de Castra-Nova et celles de Vasbaria, Du 15 mai au 1er juin les vingt-cinq kilomètres de fortification le long de l'Oued-Neserech , de Castra-Nova au sommet du contre- En effet, la réunion de ces trois cours d'eau forme une seule rivière, qui prend désormais le nom d'Habra.Cette partie de la vallée de l'Oued-el-Hammann est fertile les environs du confluent de l'Oued-Kseud et de la Habra.dans la montagne encore, la vallée de la Habra, qui s'élargit bientôt après avoir reçu les eaux de Kseub, renferme d'excellentes terres à céréales, dont quelques-unes pourraient être arrosées.L'Ouad Tizi, qui prend sa source à Aïn-Sefsafa, se jette, après un cours de 4 lieues, dans des ravins très- accidentés, dans i'Ouad el-Hammam ; entre la Guethna et Hammam BOUHANIFIA.

Marais de la Macta, du Sig et de la Habra.—, le voisinage des marais de la Macta, du Sig et de la Habra est si malsain, car le desséchement de ces marais,  rien ne . Le desséchement de ces marais est, en outre, indispensable, parce qu'il permettrait d'utiliser à notre profit non-seulement les rives du Sig et de la Habra, mais encore tous ces vastes terrains (environ 20,000 hectares)  couverts d'eau, d'herbes et de joncs, et qui, une fois assainis, seraient, sans aucun doute, d'une fertilité extraordinaire. Le dessèchement de ces marais est possible, par suite de la configuration même du sol.Le périmètre de l'Habra ou de Mohammadia (Perrégaux), étalé sur 13 000 ha, est alimenté en eau par le vieux ... Les agrumes sont la grande richesse de la région de Mohammadia, les eaux de l'Habra étant de meilleure qualité .Ce large éventail de productions agricoles est complété par les installations annexes d'une agriculture moderne (stations de conditionnement des agrumes,usines de jus de fruit de Perrégaux. Le réveil tardif de l'hydraulique algérienne Mai 1990 : en cette fin de printemps, la route qui longe les plaines de l'Habra , offre un spectacle désolant ; orangers desséchés à Mohammadia, herbe déjà jaunie alors que les chaleurs de l 'été.Il fallait se contenter de nos oranges de Mohammadia. Notre fierté nous aidait beaucoup à distinguer l'utile et le superflu. Elle nous servait contre tous. Nous ne nous doutions pas des effets néfastes.Mohammadia , devenue une plaques tournantes d'un commerce multiple, initialement grossis par l'activité informelle, voire par une accumulation financière occulte.

Irrigations de l'Habra. — Les travaux de colonisation exécutés dans la plaine de l'Habra (province d'Oran) par une compagnie aidée d'une subvention de l'État sont parmi les plus importants et les plus remarquables. La mise en valeur de la plaine de l'Habra et de la Macta a été entreprise vers le milieu du siècle dernier par voie de concession de terres domaniales,La vaste plaine de l'Habra est composée d'un terrain allu vionnaire où se trouvent combinés, à l'état de division extrême, le calcaire, l'argile et une portion de silice. L'eau s'y trouve partout à une profondeur de deux à trois mètres;Au barrage de l'Habra, l'apport a été de 940 000 mètres cubes, selon M. Pocbet, dans l'intervalle des années 1868 .... lors de la guerre des Étals-Unis en 1863, avec le projet de développer dans la plaine de l'Habra la culture du coton.La plaine de l'Habra est très riche. Le grand barrage de l'Habra, plusieurs fois emporté par des crues, mais toujours réparé, permet l'irrigation des terres. Les produits du sol, céréales, vigne, tabac,Le passage de l'Habra, surtout, était remarquablement pittoresque; les chevaux etles voitures passaient à gué, ... Une fois dans la plaine de l'Habra, qui est aussi vaste.La vallée de l'Habra, dans la partie traversée par la route , et où est construit le pont jeté sur le cours d'eau ,qui lui donne son nom, est assez étroite,et est dominée de toutes parts par des collines élevées. Le sol de

 

ImageChef.com - Custom comment codes for MySpace, Hi5, Friendster and more le Perregaulois KRIM ARBI Ahmed vous remercie pour votre visite .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site